Révolte des jeunes contre la politique de l’impérialisme Français! – Ahmad André Bekhrad-tab

Le gouvernement bourgeois-impérialiste de France, surtout depuis le XIXe siècle, est pleinement conscient que la classe ouvrière de cette société proteste contre l’inégalité, l’oppression et l’exploitation, et quand elle le veut, elle fait même spontanément rage à travers le pays et plonge la politique gouvernement dans une inflammation et une crise croissantes, mettant sa construction et son existence cet à dire le pouvoir politique en grave danger. En réalité, Ils ont toujours peur de la Commune de Paris et son pouvoir des conseils les entoure comme une ombre et poursuive dans leurs vies politiques, et le «  drapeau de la Commune est encore hissé à chaque réunion et vole le sommeil du souverain. « La Commune de Paris » est un grand cauchemar pour le pouvoir bourgeois-impérialiste de la France, et pour surmonter le cauchemar éternel, depuis la fin du XIXe siècle, comme tous  les systèmes capitalistes  européennes (et dans une certaine mesure plus qu’eux), ils ont ont eu recours à une ruse astucieuse, surtout après la Révolution ouvrière d’Octobre. 1917, avec leurs partenaires européens de la “Conférence de paix de Versailles”, en 1919 adoptent de plus en plus de méthodes dans le processus de tromperie et d’hypocrisie sociale contre la classe ouvrière mondiale i compris toujours contre des ouvriers combattantes de France. Une astuce qui, d’une part, avec les réformes liées aux moyens de subsistance des salariés par le biais des syndicats ou des soi-disant syndicats et leur profonde bureaucratisation au pouvoir politique bourgeois, et d’autre part, dans les cas nécessaires, chaque fois que la vie politique de le système capitaliste est menacé, mettre en œuvre une répression nue et brutale pour se débarrasser du cauchemar de la révolution ouvrière. C’est dans ce sens que la France a consciemment organisé le système policier le plus brutal capable de faire des victimes parmi les manifestants. Dans l’histoire des luttes françaises, de telles barbaries sont toujours observées, ainsi que leur bureaucratisation par les privilèges spéciaux qu’elles accordent aux syndicats pour se sauver du danger de la révolution. Mais malgré tout cela, le mouvement ne s’arrête pas là et à chaque occasion, il reprend aux exigences de vie quotidiens

.Dans la situation actuelle, la colère et la rage de la jeunesse ne sont pas uniquement à cause au meurtre de “Nahel”, un jeune Français de 17 ans  par la police oppressive et fasciste. En France le feu est toujours sous la cendre. Il gronde et il y a des mouvements de protestation et des émeutes agressives dans toutes les villes. Depuis la nuit du mardi 27 juen jusqu’à aujourd’hui, il attaque tous les lieux liés à l’État bourgeois-impérialiste, au point que quarante-cinq mille policiers sont mobilisés dans tout le pays, non seulement en tirant des gaz lacrymogènes, mais aussi en LBD armes et grenades explosives. La police tue facilement, et surtout depuis 2000, le nombre de personnes tuées uniquement dans le cadre « d’obtempérer ou enquêtes policières » a augmenté, et en moyenne 10 jeunes sont tués chaque année.

En 2005, les provocations politiques de Nicolas Sarkozy (ministre de l’Intérieur à l’époque) provoquent un mouvement qui secoue toute la France pendant trois semaines et Zyed, 17 ans, et Bonna, 15 ans, meurent. L’année dernière, 2022, iniquement  dans lors d’obtempérer de police, 13 jeunes ont été tués par des tirs de la police. Selon le “Code pénal”, si quelqu’un échappe au contrôle, il sera condamné à un maximum de deux ans de prison et à une amende de 15 000 Euros. Mais surtout, la loi de la autorisation des tirs est approuvée par le gouvernement “socialiste” français sous la présidence de François Hollande en février 2017. Le fait est que la gauche bourgeoise et les forces parlementaires comme celle-ci partout et aussi en France dans les moments critiques aux côtés de la droite bourgeoise ne manquent pas d’établir des normes exploiteuses même criminelles comme l’autorisation des tirs et malheureusement quand les gauches de bourgeoisie arrivent au pouvoir à tout moment et comme exemple dans S’agissant de l’âge de la retraite, ils n’ont pas voté de loi en faveur de classe ouvrier et les autres. Ils recourent toujours à la tension et au compromis vis-à-vis des forces de l’ordre et légalisent même l’autorisation de tirer à leur profit. 13 jours avant le meurtre de « Nahel », le 14 juin, un jeune homme noir guinéen a été pris dans les griffes du contrôle de police alors qu’il se rendait à pied à son travail et a été abattu.

La Police française le 17 octobre 1961, en peu de temps, ont abattus ou jetés vivants dans la seine à Paris des dizaines d’Algériens pour raison d’une manifestation pacifique contre la loi martiale en Algèrie par autorité Française.

La police française, notamment après la loi pénale du gouvernement “socialiste” en février 2017, a tiré 202 fois cette année dans le cadre de “l’obtempérer de police”, qui atteindra 157 coups en 2021. Les affrontements de jeunes combattants français ont à ce jour incendié près d’un millier de bâtiments, plus de 250 commissariats ont été attaqués et plus de 700 policiers ont été blessés, et plusieurs milliers de contestataires français sont soit en garde à vue, soit sous la menace de la police. La police Française comme la police criminelle de la république terroriste islamique d’Iran ils vont éliminer physiquement surtout les jeunes et seul la révolution ouvrière prouvent sauver les deux pays.

Donc la protestation et des soulèvements des jeunes, au de la l’action meurtrier de la police Française, essentiellement ont les motifs qui sont basé du système oppresseur du capitalisme.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

contrairement aux idées trompeuses de l’impérialisme français, la réalité est ailleurs et c’est ici que la lutte de la jeunesse française se révèle clairement contre d’exploitation social, contre discrimination généralisée dans tous les domaines, contre les corruptions, contre chômage… et contre les actions meurtrie de la police Française.  dans une société où les prix et le pouvoir d’achat des gens et surtout classe ouvrière sont à la baisse, voilà sont les prouves et les raisons profondes de la colère des jeunes. Des jeunes qui ne se font aucune illusion sur ce gouvernement oppressif et en tout cas sur le système capitalisme. Selon l’enquête de l’institut statistique français Insee et les recherches de l'”Institut Montaigne”, en 2022 à l’élection présidentielle et dans sa poursuite à l’élection parlementaire (législative), respectivement, 72% et aussi 71% Les jeunes de 18 à 24 ans n’ont pas voté. Le taux de chômage des jeunes se situe entre 18 et 20% signalé par le gouvernement bourgeois, et ceci dans une situation où si un jeune travaille 4 ou 5 heures par semaine, il est frauduleusement considéré comme avoir du travail. Le gouvernement français estime l’inflation à six pour cent, ce qui devrait être beaucoup plus élevé.

Mais en attendant, le rôle des forces politiques révolutionnaires dans la trajectoire des mouvements de jeunesse, qui formeront sans aucun doute le potentiel de l’anticapitalisme, est sensible, et cela peut se réaliser dans une situation où il se distingue en dehors du syndicat et des syndicats bureaucratisés du capitalisme. Bien sûr, l’existence de révolutionnaires politico-ouvriers français dans ce type de syndicats n’aura qu’un aspect tactique tant qu’il n’y aura pas encore d’alternative conseillère forte. Ce qui est clair, c’est que le mouvement de jeunesse français actuel s’apaisera progressivement, mais le feu sous les cendres restera toujours.

Ahmad André Bekhrad-tab

Editer en langue Persane le 8/07/2023 et en Français le 14/07/2023

About admin

Check Also

Il n’y aura pas d’issue sans un parti communiste révolutionnaire – Nathalie Arthaud

Il n’y aura pas d’issue sans un parti ouvrier communiste révolutionnaire

دیدگاهتان را بنویسید

نشانی ایمیل شما منتشر نخواهد شد. بخش‌های موردنیاز علامت‌گذاری شده‌اند *