Les sales actes des “Jeux de Sécurités” de la République Islamique d’Iran et l’arrestation de deux syndicalistes Françaises – Ahmad André Bekhrad-tab

Des protestations sociales généralisées à tous les niveaux ont mis la République islamique d’Iran dans une situation assez difficiles et la poursuite de ces luttes a causée les chefs criminels de ce système  d’utiliser tous les moyens de conspiration et de tromperie plus qu’auparavant contre la classe ouvrière, qui constitue la majorité de la population Iranien, Afin d’endiguer le mouvement  sociale et de poursuivre la vie honteuse de leur souveraineté, ils doivent trouver une solution et “sauver” leur système islamique d’une si grande situation difficile pour conquérir leurs objectifs illégitimes. Parce que les protestations quotidiennes et étendues des travailleurs de divers secteurs, y compris la production et les services ainsi que travailleurs de l’éducation (comme les enseignants) et, à cet égard, les manifestations de retraités, dont la plupart sont des travailleurs à la retraite de la “sécurité sociale”, ensemble ils ont mis , la République islamique d’Iran dans une impasse totale et même éventuel d’effondrement, et puisque la répression et les arrestations ne peuvent pas toujours répondre aux besoins du régime et assurer « la légitimité » du système sale et meurtrier de la République islamique d’Iran, par conséquent, restent l’alternative d’utiliser la méthode Les “services de sécurité” qui sont les seuls outils de la tromperie et de la conspiration, et de cette façon, les forces de travail des différentes couches à l’intérieur et aussi les différentes mouvements politiques surtout pour les défenseurs des ouvrières à l’extérieur du pays, y compris particulièrement les communistes révolutionnaires, doivent être très vigilants et attentives à La tromperie trompeuse et complotiste du régime, contre les mouvements ouvriers et sociaux, ainsi il faut que largement exposée et transférer dans l’opinion publique de la société, car le silence et l’incapacité à présenter les faits et les motifs essentiels au bon moment, entraîneront des attaques sauvage et harcèlement complotiste et dans sa suite,  la suppression des mouvements sociaux en rapport avec les intentions du régime islamique et en conséquence leurs mains sont lisses et restera ouvert à d’autres sales objectifs et illégitimes, et ainsi, l’arrestation et l’emprisonnement de deux syndicalistes français ne seront ni les premiers ni les derniers.

Options pour les services de sécurité criminelle

De l’expérience et de la continuité de la lutte politico-sociale et surtout ouvrière depuis de nombreuses années, nous savons que les “services de sécurité” disposent d’options de sécurité pour nuire et brûler un petit ou grand phénomène ou une force politique ou même une personne. le même pour tous les “services de sécurité” dans le monde. Par exemple; Une partie des services secrets du monde au cours des deux dernières années du 20e siècle, c’est-à-dire en 1998, pour maintien de la sécurité du capitalisme mondial, mène des recherches qui, dans “Le Rapport Lugano” dont le véritable sens est “comment fournir et survivre au système capitaliste au 21ème siècle” il est compilé et rendu public involontairement. En ce qui concerne le mouvement ouvrier et les revendications nationales, ils utilisent des astuces psychologiques et poursuivent deux objectifs. La première condition est de créer des différences et divergents au sein des forces politiques et des éléments actifs, et la deuxième condition est de perturber la solidarité mondiale, ce que l’on appelle la « politisation ».

     Ils ne cessent même pas de diffamer les forces et les institutions politiques et les personnes qui ont repris une activité politique continue et écrivent dans ce contexte :

« Au contraire, tous les progressistes qui sont puissants d’un point de vue intellectuel et qui ont une stratégie et une unité globales contre le système capitaliste, il faut les discréditer de tous leurs pouvoirs (réels ou irréels) pour que leur confiance par rapport aux mouvements sociaux leur soit enlevée et leur initiative perdue. Il doit y avoir des motifs de discrédit et de méfiance… il y a différents facteurs et raisons. Dans tous les cas, il faut faire quelque chose pour porter atteinte à leur intégrité».(1)

À cet égard, le système de classe oppressif de la République islamique, puisqu’il s’agit d’un régime entièrement policier et sécuritaire et que les luttes de protestation des travailleurs se déroulent dans le pays, se tourne vers lui plus que d’autres services secrets et de sécurité dans le monde et dans ces “actes de sécurité” Il peut être réel ou irréel, dans l’acte réel comme l’arrestation et l’emprisonnement de “Clothilde Rice”, qui était en réalité une agente des services secrets et de renseignement français, et qui est entrée en Iran en apprenant parfaitement la langue persan, et enseignant le français à l’Université d’Ispahan. Dans ce sens, le régime de la République islamique d’Iran a réussit de l’attraper et ensuite à passer un compromis avec le gouvernement français d’alors, de la libération de « Clothilde Rice » avec deux terroristes iraniens, les tueurs de Bakhtiar et son assistant qui ils ont été détenus en France, seront renvoyés en Iran.

Il ne faut pas oublier que l’impérialisme français (un petite impérialisme), utilise également une autre méthode, totalement inhumaine, de harcèlement psychologique et morale criminel contre les communistes révolutionnaires, et notamment contre ceux qui ont des racines au Proche-Orient et ne sont pas sur la voie de leur politique de compromis, sont victimes (qui, à cet égard, souvent sont les lobbies de l’État d’extrême droite et terroriste d’Israël en France en coordination étroite avec le système policier répresseur français), qui peut en fait être comparé d’une autre manière à l’acte criminel de la République islamique d’Iran.

////////////////////////////////////////

Dans le deuxième cas, l’utilisation ou l’action du service de renseignement n’est pas réelle, mais elle est faite avec complot et tromperie, ce qui est plus que le cas de l’arrestation de deux syndicalistes français nommés Mme Cécile Kohler et M. Jacques Paris , qui vivent aussi ensemble : dans ce cas la méthode d’information sera reflétée comme un “jeu de sécurité”, car ladite méthode est basée sur des faux, des mensonges et des complots. Ces deux méthodes de sécurité mentionnées ci-dessus, poursuivent des objectifs uniques et communs et, sur la base d’une certaine situation, elles veulent atteindre une certaine stratégie dans laquelle elles peuvent détruire les mouvements sociaux, nuire aux personnalités intellectuelles et aux dirigeants et militants de différents niveaux de la société. Comme ses mouvements sociaux et la solidarité mondiale et les échanges avec les gouvernements, etc., doivent être mis en œuvre.

Dans une telle relation et événements, ce qui est d’une grande importance, c’est l’arrestation de ces deux syndicalistes français, que le régime criminel de la République islamique a qualifiés d’espions de sécurité dans le cadre de la méthode du renseignement et afin de faire avancer le “jeu de la sécurité” et d’atteindre leurs objectifs. Buts. Le fait est que Mme « Cécile Kohler » est active au sein du Syndicat des enseignants  français et du syndicat « Force Ouvrière », et que M. « Jacques Paris » aussi est membre du syndicat concerné. Ces deux syndicalistes ne sont pas des noms connues selon mes recherches et communications personnelles avec des camarades politiques et syndicaux actifs en France, et non des syndicalistes, et ils ne sont actifs que dans leurs propres syndicaux. Le syndicat “FO” est très faible par rapport aux autres syndicats et pour eaux il manque de la lutte  de classe. Ce syndicat n’a pas sa place dans le ” Collectif des syndicales” pour la solidarité avec les ouvrières en Iran, car le “collectif…” mentionné dans la conférence de la CGT  le 10 septembre 2009 au siège du syndicat Cgt, où j’étais présent et j’avais proposé au conférence de la Cgt pour la solidarité avec les ouvriers d’Iran, est formé depuis début 2010. Par conséquent, le syndicat “FO” n’a pas joué de rôle essentiels à l’exception des 2 ou 3 fois de cet année. Si le voyage touristique de ces deux syndicalistes est de l’espionnage pour la République Islamique, puisqu’il est différent de cas et l’activité de « Clothilde Rice » espionne officielle de « service secret Français », elle peut expulser les deux touristes du pays, mais elle ne le fait pas ! alors quel est le but de la République islamique d’Iran en arrêtant deux syndicalistes « FO » ? Les militants politiques et sociaux des ouvriers et des enseignants du pays devraient le savoir que le régime de la République islamique devrait être dénoncé dans son “jeu sécuritaire” qui est basé sur la tromperie, l’hypocrisie et le complot.

Le fait est que ces deux personnes avant de partir en Iran , ils étaient sous surveillance depuis l’ambassade de Paris, car l’une d’elles s’était rendue deux ou trois fois en Iran pour y passer des vacances. Il est clair qu’ils sont surveillés à l’intérieur du pays et cette question a une réponse précise et claire et à l’avenir elle devrait être exposée au niveau de l’opinion publique et afin de trouver la vérité contre le système corrompu et criminel de la République islamique pour qu’encore une fois par manque de sensibilisation, Notre mouvement ouvrier, les dirigeants politique n’en pâtisse pas et surtout les militants à l’intérieur du pays soient épargnés par de tels coups dans le cadre de “jeux de sécurité”. Puisque nous opérons dans le cadre du mouvement Ouvrières, une lourde et pesante responsabilité nous incombe et nous ne pouvons rester silencieux face à ladite tragédie. Dans ce contexte, on peut même comparer la « conception brûlée » du complexe industriel de « Haft Teppé », qui a tous vu le jour grâce au plan de jeux de sécurité de la République islamique d’Iran. Pourquoi de tels problèmes commencent en France a sa propre réponse claire. La France n’est pas un endroit où, comme certaines capitales de pays européens et canadiens, l’opposition iranienne (c’est-à-dire ceux qui se considèrent comme des militants ouvriers) dont les luttes ne sont pas basées sur les luttes de classe et autant parce que le populismes circulent ici, et que les oppositions et les opposant sont minoritairement  des nationalistes iraniennes et kurdes sous des noms différents, c’est dans une telle scène que tout malheureux et même faux et irréel les événements peuvent alimenter la propagande contre le mouvement ouvrier. Je me dresse de tout mon cœur contre de tels problèmes sociaux et parce que je connais bien ces scènes, je défends ces deux syndicalistes français, Mme « Cécile Kohler » et M. « Jacques Paris » contre les conspirations de la République Islamique d’Iran. .

Ahmad André Bekhrad-tab

Mordad 1401 – Juillet 2022 aussi réédite: Mars 2024

La Source:

(1) : Le Rapport Lugano. Assurer la pérennité du capitalisme au xxle siècle – Susan George. Édition L’aube

About admin

Check Also

Gaza: les assassins sont aussi à Washington et à Paris – Nathalie Arthaud

Gaza – les assassins sont aussi à Washington et à Paris

دیدگاهتان را بنویسید

نشانی ایمیل شما منتشر نخواهد شد. بخش‌های موردنیاز علامت‌گذاری شده‌اند *